<p><img alt="webleads-tracker" width="1" height="1" src="//stats.webleads-tracker.com/101237992ns.gif">

Prendre le contrôle de ses datas et transformer ses opérations

Axelle Goëbels

19 février 2021

Prendre le contrôle de ses datas et transformer ses opérations

Laurent Laporte, PDG de Braincube nous parle de contrôler la data, transformer les opérations dans une entreprise industrielle.

Laurent Laporte dirige Braincube depuis maintenant plus de 23 années. La société, éditrice de solutions logicielles, offre aux entreprises industrielles de toutes sortes, la possibilité d’entamer leur transformation digitale, en numérisant leurs données de production.

Des solutions flexibles et personnalisées qui permettent de changer le travail de l’entreprise, le faciliter et le rendre plus plaisant pour tous les collaborateurs. L’entreprise compte 150 employés à travers le monde, des bureaux sur plusieurs continents et des clients dans 35 pays.Suivre Industrial Growth

 

Avant de voir émerger des concepts comme ceux de l’IIoT, du Cloud, d’Edge, Braincube a été un pionnier dans son domaine depuis le début des années 2000 grâce à des idées avant-gardistes et une approche plus travaillée que la plupart sur la question de la transformation digitale. Laurent Laporte partage avec nous ce qui fait la réussite de la société auvergnate et redéfinit la notion de transformation digitale qui a perdu de son sens aujourd’hui à force d’être trop souvent utilisée et surtout à mauvais escient.

Des fondateurs innovants et précurseurs  

Les trois cofondateurs de Braincube réalisent dès 2005 l’intérêt que représente internet s’il est utilisé en connexion avec les usines de production. Venant de l’industrie de l’automobile, ils avaient déjà l’habitude d’utiliser des données et les mettre en relation. Leur vient alors l’idée de créer une une véritable architecture informatique externalisée, en mettant les datas sur des sites web. Chose qui pouvait faire peur aux premiers abords aux industriels, qui ignoraient encore tout de cela et exprimaient quelques inquiétudes.

D’autre part l’idée d’utiliser internet commençait à se généraliser, bien qu’il y eût auparavant déjà des solutions développées par des groupes notamment l’américain SalesForce, qui se lança en 2001. Mais c’est vers 2012, quand le marché s’est véritablement ouvert et que le concept d’industrie 4.0 a émergé, que l’entreprise se positionne avec une offre clairement établie, plateforme IIoT,  Cloud, Edge, et un peu plus tard l’IA... Tant de concepts qui n’existaient pas dans les premières années de la société, et qui ont rattrapé les fondateurs et leur ont permis de se spécialiser sur ce domaine.

C’est aussi en termes de marketing que la société va réussir à se démarquer, en s’intéressant très tôt aux outils digitaux, réfutant l’idée que le marketing dans l’industrie se résume à une plaquette et un stand sur un salon… Rapidement les collaborateurs misent sur une stratégie solide et l’entreprise possède aujourd’hui ses équipes marketing aux États-Unis.

Repenser cette fameuse transformation digitale

Depuis plusieurs années on parle sans cesse de transformation digitale, d’usine 4.0… à des gens qui ignorent tout de cela. Chez Braincube, il y a la volonté d’aider les entreprises à développer leur digitalité de manière réfléchie et bénéfique. LA transformation digitale ne réside pas que dans l’implantation de nouvelles technologies, non surtout pas ! Ce qui compte c’est l’usage de celles-ci. Pour bien mettre en place sa transformation il est important de réfléchir à quelques point :

  • Établir un diagnostic, en se posant les bonnes questions et entouré de gens qui n’ont pas d’intérêt personnel à cette transformation. Souvent tout n’a pas besoin d’être transformé, il faut alors brainstormer… À quoi va servir l’implantation de nouveaux outils ? Mes équipes sont-elles prêtes à les utiliser ? Quels résultats sur le long terme, quel futur pour mon entreprise ? 

Il est nécessaire d’être pragmatique, de réfléchir en fonction de ses besoins de terrains et pas seulement en étant à la recherche de l’accumulation des technologies. Un diagnostic 360° est obligatoire.

  • Ne pas oublier l’humain, en intégrant toutes les parties prenantes de cette transformation, aligner la vision de toutes les équipes et créer une dynamique positive pour l’ensemble de la boîte, avec une ambition commune.

Tout le monde doit comprendre l’intérêt de la transformation digitale et réaliser en quoi elle peut améliorer son travail, certains pouvant même avoir l’impression que celle-ci risque de les mettre en danger alors qu’elle cherche au contraire à faciliter l’ensemble des process.

La transformation doit être quelque chose de réfléchi, c’est d’abord un projet managérial avant d’être une intégration de technologies.

Rendre le travail plus facile et l’industrie plus attrayante 

La multitude de clients en tous genres, de Braincube, de la papeterie, à la métallurgie en passant par le verre, montrent aujourd’hui la volonté pour toutes les entreprises de prendre le contrôle de leurs données et d’en faire bon usage.

L’intelligence artificielle qui a désormais une place prépondérante dans le secteur et qui faisait encore pas mal de sceptiques il y a quelques années, séduit de plus en plus. Beaucoup de PME et d’ETI ont compris l’intérêt des technologies et ne le perçoivent plus comme une menace.

Aujourd’hui le but ultime chez Braincube et que l’IA prenne le relais de la décision humaine pour piloter les machines et éviter au maximum le gaspillage d’énergies et de matières. Avec l’ensemble des nouvelles technologies, tout va plus vite, on anticipe, on apprend plus vite, les experts progressent et l’intégration des jeunes dans le secteur se passe mieux. Ils sont aussi de plus en plus attirés ! 

 

“L’industrie a trop longtemps souffert d’un déficit d’image, pas à la page et un peu en marge de la société.”

 

C’est justement avec ce genre de transformation que le secteur industriel peut se donner un nouvel élan, surtout à l’heure où la question de la souveraineté industrielle est dans toutes les bouches.

 

Enfin dans le contexte actuel, l’importance des datas et de pouvoir gérer son usine à distance se fait ressentir. Braincube a vu son nombre d’utilisateurs mensuels exploser en 2020, une augmentation proche de 80%. Cela prouve bien l’intérêt des industriels dans ces technologies, sans lesquelles il sera difficile d’avancer dans les années à venir !

Les mentalités ont changé, beaucoup désirent avoir la main sur ce qu’il se passe dans leurs usines peu importe où ils sont. La société auvergnate a modifié son offre et propose des solutions beaucoup plus flexibles et personnalisées, en espérant que 2021 ne soit pas seulement une année de transition mais de réelle transformation. 


CTA - videos.agencenile.com

Axelle Goëbels

Inbound Marketer au sein de l'Agence Nile.

Rejoignez les 2000 dirigeants industriels déjà inscrits